Il définit également les déterminants matériels de la puissance : un vaste territoire, une population nombreuse, une économie forte (qui permet le cas échéant de financer une guerre), une technologie de pointe, etc. Il définit la politique internationale comme une lutte pour le pouvoir. Il accepte que ceux-ci jouent un rôle dans les relations internationales. Les principes moraux abstraits ne peuvent pas être appliqués à la politique: Le réalisme politique réalise l'importance des principes moraux mais soutient que, dans leurs formulations abstraites et universelles, ceux-ci ne peuvent pas être appliqués aux actions de l'État. Le réalisme politique ne s'oppose pas totalement aux motifs politiques et aux principes moraux dans les relations internationales. Sur la base des cinq principes ci-dessus, Morgenthau constate qu'il existe une différence réelle et profonde entre le réalisme politique et les autres approches et théories. À la suite de l’obtention de son diplôme en 1927, il retourne à Francfort pour finaliser sa formation en droit international et devient docteur en 1929[1]. Madrid (1936) _____ A Função Judicial Internacional. In Collección de Estudios Historicos, Jurídicos, Pedagógicos y Literarios, ed. Natureza e Limites (título traduzido para o português). Le réaliste doit également déterminer l'endroit où l'intérêt national diverge de considérations morales et légales, pour privilégier le premier. Regularity, for Morgenthau, is not just in human nature, but in historical, if repetitive, process (Morgenthau 1946, 149–52). Il défend les normes politiques pour les actions politiques et subordonne toutes les autres normes aux normes politiques. Les décideurs de politique étrangère élaborent toujours des politiques sur leur base. La politique est régie par des lois objectives enracinées dans la nature humaine: Selon le premier principe du réalisme politique, «la politique, comme la société en général, est régie par des lois objectives qui trouvent leur origine dans la nature humaine». «Le principal indicateur qui aide le réalisme politique à se frayer un chemin à travers le paysage de la politique internationale est le concept d'intérêt défini en termes de pouvoir. Il cherche à construire une théorie rationnelle et réaliste de la politique internationale et considère pour cette raison le concept de «intérêt défini comme pouvoir» comme référence. Le réaliste ne nie pas la dimension morale de l'action politique, mais les principes moraux doivent être adaptés à la situation concrète (et non pas être appliqués dans leur formulation abstraite et universelle). Mérites de l’essai de type d’objectif 3. Les responsables des politiques étrangères considèrent toujours le pouvoir comme le fait central de la politique. Hans Joachim Morgenthau est connu pour son analyse du rôle du pouvoir dans la politique internationale.Après des études universitaires en Allemagne (Berlin, Francfort et Munich), Morgenthau obtient son diplôme de fin d'études à l'Institut … Le réalisme politique ne donne pas beaucoup de poids aux motivations des hommes d'État. Les nations essaient toujours de défendre les objectifs de leurs intérêts, qui sont toujours définis en termes de pouvoir. Après la Seconde Guerre mondiale, certains penseurs idéalistes voient la paix internationale entre tous les états comme possible. Le réalisme politique évite deux illusions populaires concernant le comportement des hommes d'État. Hans J. Morgenthau. Au contraire, il s’agissait d’un conflit d’intérêts entre ces deux États communistes. Dans ses œuvres, il a notamment mis l'accent sur la notion d'intérêt national : il considère que "le principal principe directeur du réalisme politique est le concept d'intérêt, défini en termes de puissance"[29]. modifier - modifier le code - modifier Wikidata. 96]. Dans ce sillage, la guerre a un rôle dominant[25] et fait partie des forces naturelles et immuables qui, aux yeux de Morgenthau, ne doivent pas être contrées mais utilisées[26]. En littérature française, le réalisme est une attitude artistiquequi consiste à prendre pour objet la réalité du monde qui nous entoure, à vouloir la représenter telle qu’elle est, sans idéal, c’est-à-dire dépeindre la société sous tous ses aspects quotidiens, sans se limiter aux aspects les plus « nobles » de celle-ci. Un autre pilier de sa théorie est l’hypothèse selon laquelle les politiques étrangères, comme toutes les actions humaines, seraient rationnelles et cohérentes ; cependant il critique les dérives déterministes du rationalisme et les tendances prophétiques en relations internationales[22]. 19 Hans J. Morgenthau est considéré par plusieurs comme le principal successeur contemporain de Machiavel et Hobbes en raison de sa contribution majeure à la conceptualisation et à la systématisation de la pensée réaliste classique17. Citation : Hans Morgenthau : Cité par Alex Macleod, Théorie des Relations Internationales, p Pour lui, la version réaliste de l'histoire de la théorie des relations internationales est : L'histoire d'un combat entre deux écoles qui s'opposent fondamentalement dans leur conception de la nature de l'homme, de la société et de la politique. Différence entre les aspirations morales d’une nation et les principes moraux universels: Le réalisme politique refuse d'identifier les aspirations morales d'une nation donnée avec les principes moraux qui régissent l'univers. La seule manière correcte de conceptualiser et de définir les intérêts nationaux est en termes de pouvoir. (ii) Les nations sont des acteurs engagés dans la défense de leurs intérêts nationaux respectifs et ne sont pas adeptes des lois morales. De plus, la théorie réaliste fait de la puissance son concept central au détriment d’autres variables. Embrace IR Anxieties (or, Morgenthau's Approach to Power, and the Challenge of Combining the Three Domains of IR Theorizing) March 2020 International Studies Review 22(2):268-288 Le deuxième principe de la théorie réaliste de Morgenthau est projeté comme la clé maîtresse de la politique internationale. Un de ses postulats initiaux est une conception pessimiste des aspirations humaines, assimilées à la tendance à dominer les autres individus[21]. En tant que tel, le premier principe de la théorie réaliste de la politique internationale de Morgenthau est que la politique est régie par certaines lois objectives qui ont leurs racines dans la nature humaine. La politique n'est pas une éthique et le dirigeant n'est pas un moraliste. Toutefois, par rapport aux engagements militaires prolongés, il se montre généralement hostile : il les tient pour contre-productifs, vains et surtout trop coûteux en raison des ressources nationales limitées[27]. En comprenant ces lois objectives, nous pouvons comprendre et étudier la politique internationale. Si la théorie réaliste plonge ses racines dans la tradition philosophique la plus ancienne, vieille de plusieurs siècles, elle garde aujourd’hui encore une forte présence dans l’ensemble des sciences sociales. Le réalisme politique croit en la validité universelle du concept d'intérêt défini en termes de pouvoir. À ces éléments, il a ajouté les déterminants immatériels, comme le sentiment national, la qualité du gouvernement et celle de la diplomatie. 2 DONNELLY, Jack, Realism and International Relations, 2000, p. 1 For most of the post World War II era. Né à Cobourg dans le duché de Saxe-Cobourg et Gotha en 1904, Hans Morgenthau, issu d’une famille juive, étudie la philosophie à l’Université de Berlin et de Francfort avant d’entamer un cursus en droit à l’Université de Munich. L'idéologie est très souvent utilisée comme couverture ou comme écran de fumée pour couvrir des actions nationalistes conçues pour sécuriser ou accroître le pouvoir national. In, Morgenthau, H. (1965). C'est cet aspect qui souligne le caractère autonome de la politique internationale. Cependant, cela ne signifie pas que le réalisme politique est dépourvu de moralité. Identifier les politiques nationales en tant que véritables manifestations de principes moraux est nécessairement trompeur et politiquement pernicieux. Hans Morgenthau, « Une théorie réaliste de la politique internationale. L’approche est celle d’un photographe qui photographie tout ce qu’il voit réellement et non d’un peintre qui imagine la pose et peint le portrait. En outre, le réalisme politique estime que la politique étrangère de chaque pays est réellement fondée sur l'intérêt national et non sur des principes moraux. En tant que consultant pour le Département de la Défense, il est connu pour avoir pris position contre l’intervention américaine au Vietnam, avis qui conduit à son licenciement pendant l’administration Johnson. Ce sont simplement une source d'influence. Superficial accounts present Morgenthau's concept of power in the Hobbesian tradition as a means of self-preservation; however, more thorough investigations demonstrate Morgenthau's psychogenic and praxeological understanding. Il maintient l'autonomie de la sphère politique. Hans Morgenthau énonce les six principes du réalisme politique dans son ouvrage Politics Among Nations (1948): Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. C’est donc sur une conception relativement cynique des relations internationales que le réalisme classique fait reposer l’ensemble de sa pensée, la recherche de la puissance étant considérée comme l’élément central dans la compréhension des phénomènes internationaux. As he defined and illuminated the national interests of the United States from the perspective of political realism, he became a seminal theorist of international relations. Les idéalistes sont donc les premiers penseurs des relations internationales. On range parfois Morgenthau sous l'étiquette "réaliste classique", pour bien le distinguer du néo-réalisme (ou réalisme structurel, qui lui est associé à d'autres auteurs comme Kenneth Waltz)[31]. L’année suivante, il se consacre à nouveau à la vie académique en s’inscrivant à un programme postdoctoral à l’Institut de hautes études internationales de Genève[2]. Chaque nation conceptualise ses intérêts nationaux en termes de pouvoir et cherche ensuite à les défendre au moyen du pouvoir. ». “Das Problem des Rechtssystems,” (Madrid, Bozen, Paris, 1936) MS in HJMP, Container No. Google Scholar En comprenant ces lois objectives, nous pouvons comprendre et étudier la politique internationale. Considéré comme la source principale de la théorie réaliste classique des relations internationales, Hans Joachim Morgenthau (1904-1980) est un universitaire renommé. Ce sont souvent au-delà de la reconnaissance. Baton Rouge : Louisiana State University Press, Vennesson, P. (2001). Là, il commence alors à travailler officiellement dans ce qui était le nouveau champ interdisciplinaire des relations internationales[6]. Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) Une politique étrangère est toujours basée sur l'intérêt national et le pouvoir national, et non sur la moralité. Les lois morales qui régissent l'univers ne s'appliquent pas à leurs actions. Paris : Sirey, Schütt, R. (2009) « Political realism, Freud, and human nature in international relations ». Power and human natureIn order to demonstrate that Morgenthau (The Derivation of the Political from the Nature of Man), 11 Morgenthau noted that human action is determined by 'the impulse of life striving to keep alive, to prove oneself, and to interact with others'.